bandeau1.pngbandeau2.pngbandeau3.pngbandeau4.png
centre de formation
auto-école sociale
ALPAJE
foyer d'accueil

L’organisation du travail

Sommaire
Le suivi éducatif
Les activités de jour
Les voyages humanitaires, les activités annexes, l’auto-école sociale

 

L’organisation des tâches du personnel se structure autour des différentes activités de l’association : administration et gestion, accompagnement éducatif, formations, voyages humanitaires et service insertion.

Chaque salarié voit donc son emploi du temps défini par rapport à ses fonctions dans l’institution et au secteur dans lequel il intervient dans les limites du Code du travail, de la Convention Collective du 15 mars 1966, des accords d’entreprise relatifs à la réduction du temps de travail signés le 25 juin 1999 par le Président de l’association et du règlement intérieur.

Cependant, les activités de jour de l’association étant conçues comme un outil éducatif, de nombreuses passerelles existent entre les quatre pôles de l’institution : c’est ainsi que, même si ce sont les éducateurs qui se chargent d’encadrer les jeunes pendant les soirées et les loisirs, tous les autres salariés d’ALPAJE peuvent être amenés à effectuer ce travail ponctuellement à l’occasion des congés, de sorties ou de voyages.

Non seulement cette souplesse de fonctionnement permet d’assurer un service complet auprès des jeunes, même en cas d’absence d’un personnel, mais surtout elle donne l’occasion aux adultes et aux jeunes d’établir des relations plus complètes parce que très diversifiées : il est certain que les formateurs par exemple, n’auront pas du tout la même relation avec les jeunes le soir ou pendant des loisirs que celle qu’ils ont en cours où il existe une obligation de travail, si ce n’est de résultat.

De même, il est souvent intéressant pour un adulte de côtoyer les jeunes dans des situations plus détendues, permettant quelquefois de dédramatiser des relations difficiles et d’appréhender les jeunes dans la globalité de leur problématique. 
L'association est donc un internat éducatif qui met en jeu tous les acteurs de la structure pour mettre toutes les chances de son coté dans le but d'accomplir sa mission auprès des jeunes suivis.

 


Le suivi éducatif

 

Le travail inhérent au lieu d’accueil est centré sur l’accompagnement éducatif des jeunes dans leur vie personnelle, en dehors des heures de formation et de stage.

Ce travail est assuré en journée par les deux éducateurs, les soirées de semaine étant animées alternativement par les éducateurs et le surveillant de nuit.

Les week-ends sont assurés par les éducateurs, par roulement, sachant qu’habituellement les jeunes de l’internat ne sont pas présents le vendredi soir, étant, soit en lieu de loisir, soit en famille d’accueil, soit en famille, pour rentrer tous les dimanches dans l’après-midi. Il s’agit donc pour le salarié de permanence d’assurer une garde 24 heures sur 24 du vendredi soir au dimanche après-midi, et d’être prêt à intervenir si un problème survient, tant dans les lieux d’accueil de week-end que dans les familles ou auprès des jeunes majeurs en résidence à l’extérieur (FJT, appartement, résidence étudiante)

 


Les activités de jour

 

En semaine, les jeunes ont tous une activité de jour organisée par l’association, faite de formations en alternance :

  • pour les routiers cours théoriques le matin et stages l’après-midi,
  • pour la petite enfance et toutes les autres formations cours théoriques l’après-midi et stages le matin.

L’encadrement de ces activités est assuré par les deux formateurs dans le centre de formation pour les cours théoriques et éventuellement par la maîtresse de maison.

Les stages sont suivis hebdomadairement par les formateurs, chacun dans sa discipline, et par les éducateurs s’il s’agit d’orientations différentes de nos formations internes.

 


Les voyages humanitaires, les activités annexes, l’auto-école sociale

 

L’association est sollicitée régulièrement par des ONG ou associations humanitaires pour effectuer des transports de marchandises en France ou à l’étranger pour des populations en difficultés.

Ces voyages sont encadrés par le formateur technique poids-lourds et, de temps en temps par un ou plusieurs salariés si l’équipe fait le choix d’emmener plusieurs jeunes.

Durant l’été, les jeunes qu’ils soient mineurs ou majeurs, ont la possibilité de participer à des chantiers extérieurs. Cette proposition s’impose aux jeunes lorsqu’ils sont sans solutions, bien souvent familiales.

Quand les jeunes sont mineurs, il s’agit de camps culturels ou sportifs qui se déroulent en France.

Quand ils sont majeurs, nous souhaitons leur faire découvrir un environnement différent en leur proposant les pays étrangers de la communauté européenne.

L’association possède également un agrément d’auto-école sociale depuis plus de 20 ans. En collaboration avec Pôle-Emploi, elle peut proposer à certains bénéficiaires du RSA, après accord des différentes administrations, de  les préparer au permis de conduire afin de favoriser leur insertion sociale et professionnelle.